Talhièr d'occitan
 





Il est agréable de découvrir - ou de redécouvrir - les trésors culturels de la civilisation occitane.

Surtout au sein d'un atelier vivant, souriant et qui propose des points d'accès assez variés: poésie, gastronomie, contes, musique, l'histoire (la grande et les petites), la musique, les légendes, les expressions familières, les coutumes, les dernières publications écrites et même chantées...

Pour certains des participants, cela réveille de chers souvenirs. Pour d'autres l'objectif personnel sera plus de se réapproprier la connaissance de notre langue et de la très riche culture dont elle est porteuse. Enfin pour ceux qui ont récemment rejoint notre région, il s'agira plutôt d'entrer en contact - en connivence pourrait-on dire - avec ce qui fait la spécificité de notre midi.

Cet atelier fonctionne de façon un peu atypique, sous le signe de l'échange et du partage des savoirs et des idées. Chacun contribue un peu ou beaucoup à abonder notre banque de données selon son gré et sa volonté. Le groupe, avec l'aide de Felip Hammel, ex-directeur du CIRDOC à la retraite, envisage tous les aspects de la culture occitane pendant des séances rythmées. Parfois, notre atelier reçoit un invité de marque!

Une heure et demi, cela passe vite ainsi.

Chaque mardi matin, en période scolaire, entre le 1er octobre et le 15 juin, de 10h00 à 11h30,
nous avons le plaisir de nous retrouver à la salle du château pour partager la CONVIVÉNCIA (convivance).


Perqué pas i venir? La lenga occitana vos donarà un brave plaser! (pourquoi ne pas venir? La langue occitane vous donnera un sacré plaisir !)





"Lo talhièr de civilizacion occitana s'interessèt de longa a la personalitat famosa de Joan CAMP (1891 - 1968),
filh del vilatge, que daissèt un nom e una òbra que fan fiertat per Salas d'Aude."

Le poème ci-dessous a été rédigé en langue française par Jean Camp.
La version occitane qui lui est adjointe est l'oeuvre collective de la 'còla' de l'atelier de civilisation occitane de la BES
animée par Felip Hammel chaque mardi matin.

Se vòl un omenatge al poèta salenc.
 

Le Patois

Vêtu de bure, avec, aux pieds, de gros sabots
Dont les clous font chanter les dalles des cuisines,
L'œil vif, les cheveux noirs, les lèvres sarrasines,
C'est un gars de chez nous, beau parmi les plus beaux.

Il a le teint hâlé par la bise hivernale,
Tanné par le soleil fauve du Languedoc,
Lorsque son poing nerveux guide le fer du soc
Dans les sillons ambrés de la terre natale.

Il lui faut, pour gonfler ses robustes poumons,
L'étendue infinie où le vent souffle en trombe,
Les causses tourmentés, les garrigues, les monts
Parfumés du Midi peuplés de fraiches combes.

Il lui faut, pour couvrir son buste de lutteur,
La cape du berger rude et chaude et qui cache
Dans le fier retroussis de ses plis protecteurs
L'envol discret et l'élégance d'un panache.

Il lui faut le grand feutre et le gourdin noueux,
Ceignant ses reins rablés, la taillole écarlate
Et la chemise autour de son cou musculeux,
Largement échancrée et vierge de cravate.

Ainsi tu m'apparais, o notre langue, toi
Qui gardes, dans tes mots, le rythme qui s'émane
Du vent, des flots, des voix de la terre occitane
Et qu'on veut dénigrer en appelant patois.

Soit ! Nous patoiserons comme l'ont fait nos pères
Qui patoisaient après leurs aïeux, les Romains,
Et comme nous, nos fils patoiseront demain
En vivant et mourant, mieux que nous, sur nos terres.

Et nul ne rougira sottement sous nos toits
De reprendre à son tour les antiques vocables,
Les mots qui fleurent bon la paille des étables,
Le vin de nos celliers, la tiédeur de nos sables,
Notre clair, savoureux et sonore patois.

Lo Patoès

Vestit de bura, amb d'esclòps bèls als pès,
Que las tachas fan cantar las lausas de las cosinas,
L'uèlh viu, los pelses negres, los pòts sarrasins,
Es un dròlle d'aicí, bèl que bèl.

Ten la cara usclada per la cisampa ivernala
Tanat pel solelh falet de Lengadòc,
Quand son ponh nerviós guida lo fèrre del carrat
Dins las regas ambrencas de la tèrra mairala.

Li cal, per conflar sos palmons galhards,
L'espandida infinida ont bufa lo vent en tromba,
Los causses tormentats, las garrigas, los puèges
Perfumats del Mièjorn poblats de combas frescas.

Li cal, per cobrir son pitre de lutaire,
La manrega del pastre ruda e cauda qu'amaga
Dins lo fièr replegadís de sos plecs protectors
La volada discrèta e l'elegància d'un plumet.

Li cal lo grand feutre e lo bastaròt nosut,
Cintant sos rens rablats, la talhòla escarlata
E la camisa a l'entorn de son còl musculós,
Largament escavada e sens cravata.

Atal m'aparèisses, ò nòstra lenga, tu
Que gardas dins tos mots, lo ritme que giscla
Del vent, de l'aiga, de las voses de la tèrra occitana,
E qu'òm vòl descridar en l'apelant patoès.

Rai ! Patoesarem coma l'an fait nòstres paires
Que patoesavan aprèp los aujòls, los Romans,
E coma nosautres, nòstres filhs patoesaràn deman
En vivant e defuntant, melhor que nosautres sus nòstras tèrras .

E digus rogirà bestiament jos nòstres teulats
De tornar prene a son torn los ancians vocables,
Los mots que flairon bon la palha dels estables,
Lo vin de nòstres tinals, la tebesa de nòstres sables,
Nòstre clar, saborós e tindant patoès.

 

Lo cançonièr

Titol de la cançon
La Sobeirana  
I'a qu'aqui que sian bèn  
Lo se canta
Copa santa
Cançon de Vedrina
La Calandreta
La Calandreta Amb los nivèls modulats (karaoké)
De cap t'à l'immortèla
Las nòu dònas
Una poncha d'accent
L'estaca  
Lo pais que vol viure



S'es passat !


Mardi 17 mai : la 100eme de l'atelier d'occitan
Nous avons acceuilli Naoko Sano

Cançon per
Felip e
Maribel

(Aire de
Carnabal es arribat)


Samedi 02 avril 2016 à 17h15
Conférence "Tournée de Carnaval" - "Virada de Carn-aval"à la salle des loisirs avec la participation de la chorale Jean Camp

Voir le diaporama


Lo dimars 16 dal mes de febrièr 2016
Nous avons accueilli Noako Sano, Japonaise et Occitaniste.
Veire las imatges

 

25, 26 et 27 septembre 2015
L'atelier d'occitan reçoit un groupe d'occitanistes de Villes-sur-Auzon en Provence

Voir les photos



Encontre occitan.

Lo vam del talhièr de civilizacion occitana de la bona ententa se denega pas ; passa los confins de Septimània, a veire la preséncia la dimenjada passada, en cò nòstre, d'una còla de Provençals simpatics, venguda de Vilas d'Auzon.

Un encontre marcat a la començança per la conviviéncia d'una serada fòrça agradiva : las dichas de benvenguda e los presents donèron lo ton a l'entorn de l'aperitiu d'aic í ,  «  lo camisard », seguit d'un sopar del país plan gostós, (costelons e chichomèia) ; la galeta lengadociana plan famosa foguèt servida mentre que la Corala « Jean Camp », impecabla e al complet, gratificava l'amassada d'un programa perfièchament adaptat e polidament interpretat… De segur, totes cantèron a l'unisson lo « Se Canta » e la « Copa Santa » !

Amb doas istorietas saborosas, que ne ten lo secret, Florian Vernet, mèstre dins l'art del conte, nos regalèt alara del sieu engenh ; e per acabar, nòstres convidats nos susprenguèron amb una pecilha provençala pastada a l'alhet.

L'endeman, foguèt la presentacion « in situ » del patrimòni Salenc abans la descobèrta per nòstres visitaires, espantats, de la riquesa de « Narbo Martius ». Aquela segonda jornada s'acabèt per una serada calorosa e bravament gaujosa a l'entorn d'un sopar ofèrt generosament per nòstres novèls amics del Ventor.

Plan segur, lo retorn se podiá pas faire sens una visita aprigondida de la « Vendemiaire » nimai sens que s'emporten qualques produches de nòstre terraire, lausats per son President.

Aprèp un bon dinnar a la « Tulipe Noire » de Perinhan e qualques lagremas, s'en tornèron cap a lora Provença natala.

Vaquí una fòrça polida experiéncia, un escambí enriquissent que mena forçadament cap a una seguida…

Miquèl Sournies
28 setembre 2015

Rencontre occitane.

Le dynamisme de l'atelier "langue d'Oc" de la Bonne Entente ne se dément pas ; il dépasse les frontières de la Septimanie à en juger par la présence le weekend dernier, dans nos murs, d'un groupe de sympathiques Provençaux venus de Villes-sur-Auzon.

Une rencontre marquée dès le début par la convivialité d'une très agréable soirée : les discours de bienvenue et les cadeaux ont donné le ton autour de l'apéritif typique, le camisard, suivi d'un dîner du crû "pla goustous" (coustellous et chichouméia) ; la délicieuse galette languedocienne a été servie alors que la chorale Jean Camp, impeccable et au grand complet, gratifiait l'assemblée d'un programme parfaitement ciblé et joliment interprété… Bien sûr, tous furent à l'unisson du "Se canto" et de la "Coupo Santo" !

Avec deux historiettes savoureuses dont il a le secret, Florian Vernet, passé maître dans l'art du conte, nous régalait alors de son talent ; et, pour terminer, nos invités nous faisaient la surprise d'une saynète provençale dégustée à la sauce de l'aillet.

Le lendemain, place à la présentation in situ du patrimoine Sallois avant que nos visiteurs ne découvrent, "espantés", la richesse de "Narbo Martius".

Cette deuxième journée s'achevait par une soirée chaleureuse et bigrement enjouée autour d'un ultime repas généreusement offert par nos nouveaux amis du Ventoux.

Bien entendu, le retour ne pouvait intervenir sans avoir bénéficié d'une visite approfondie de La Vendémiaire et emporté quelques-uns des produits de notre terroir vantés par son Président.

Voilà une très belle expérience, un échange enrichissant qui appelle forcément une suite …

Michel Sournies
28 septembre 2015

 



22 avril 2015
Conférence "Du catharisme au protestantisme en Languedoc, rupture ou prolongement ?"

La présentation

Talhièr de civilizacion occitana

Lo talhièr contunha d'obrar, plan plan, cada dimars de 10 oras a 11 oras e mièja, e, per adornar la causa, convida mond, de tal en tal.

Al mes de març convidèt Alan Sauzèl que nos faguèt una sesilha rica e chucosa.

Al mes d'abril alestís una conferéncia, amb l'ajuda d'un especialista de tria, titolada:
"Dels patarins als uguenauds, copadura o perlongament?"

Quora?
Aquò se debanarà lo dimècres 22 d'abril de 2015 a 18h30.

Ont ?
A la sala municipala de Léser, carrièra de los molins a Salas d'Aude.

Qué passarà?
Los del talhièr de civilizacion occitana de la Bes faràn una introduccion amb mantunas dichas cortas per presentar quatre ponches:

1
. 'Ont e quora comencèron de presicar los patarins?' per Jaumelina FERRIÉ

2
. 'qué sabèm de sa fe e de la diferéncia amb lo catolicisme?' per Coleta VIALELLE

3
. 'La crosada contra los erètges en Lengadòc' per Renada ROCA

4
. 'Belibasta e la fin del catarisme' per Joan-Francés ROQUES

Qual es que parlarà?
Lo conferencièr se ditz Michel JAS e desvoloparà lo resultat de sas recèrcas.
Una dicha de mancar pas!

Al cap de tot aquò, compartirem lo gòt de l'amistat acompanhat d'una besucariás.
D'avança mercé per venir e far venir mond.
L'intrada serà a res non còst.

Atelier de civilisation occitane

L'atelier poursuit son travail, tranquilement, chaque mardi entre 10h et 11h30, et, pour épicer ses séances, il invite de temps en temps une personnalité.

Au mois de mars, ce fut au tour d'Alain Sauzel de venir et il nous offrit un moment riche et plein de poésie.

Au mois d'avril, l'atelier organise une conférence, en faisant venir un grand spécialiste. Cette conférence s'intitule:
"Du catharisme au protestantisme en Languedoc, rupture ou prolongement ?"

Quand, cela ?
La conférence aura lieu le mercredi 22 avril 2015 à 18h30.

Où ?
À la salle des loisirs, rue des moulins à Salles d'Aude.


Comment cela se déroulera-t-il ?
Les membres de l'atelier de civilisation occitane de la BES prendront en charge une introduction composée de quatre courtes interventions :

1. 'Où et quand les cathares ont-ils commencé à prêcher leurs croyances ?' par Jacqueline FERRIÉ

2.
'Que savons-nous de leur foi et des différences qu'il y avait avec la foi catholique ?' par Colette VIALELLE

3.
'La croisade contra les albigeois' par Renée ROCA

4.
'Belibaste et la fin du catharisme' par Jean-François ROQUES



Qual, parlarà?
Le conférencier sera M. Michel JAS. Il développera pour vous le résultat de ses recherches.
Une conférence à ne pas manquer !


Nous partagerons le verre de l'amitié, accompagné de quelques mets agréables, à la fin de la conférence.
Venez sans hésitation.
L'entrée est libre et gratuite.


Le compte-rendu

La data del dimècres 22 d'abril de 2015, cal dire que marquèt ben!

La dicha "Del catarisme al protestantisme en Lengadòc, copadura o perlongament?" foguèt una brava capitada. I venguèron mond, mai d'un centenat, per escotar la dicha dels orators de la vesprada:

Foguèron cinc que parlèron, cap a cap amb lo public, amb l'ajuda d'imatges a l'ecran, mapas e iconografia, per aisir l'entendament dels discorses:

1. 'Ont e quora comencèron de presicar lora fe los catars?' per Dòna Jaumelina FERRIÉ de la BES

2. 'Qué se sap de lora fe e quinas diferéncias tenián amb los catolics de Roma?' per Dòna Coleta VIALELLE de la BES

3. 'La crosada contra los albigeses e los tribunals d'enquèrre' per Dòna Renada ROCA de la BES

4. 'Montsegur, Belibasta e la fin del catharisme' per Sénher Joan-Francés ROQUES de la BES

5. 'Catars e protestants' per Sénher Michel JAS, istorian cercaire, autor de mantunes libres a prepaus dels erètges catars e de la començança del protestantisme.

 

Un còp de mai, los salencs foguèron ponctuals e atentius. Qual poguèsse ara, dire qu'a Salas, lo mond s'interesson pas a la cultura?

Que se comptèt mai d'un centenat de personas a la sala de lésers! Vertat es que, demest tot aquel mond, i aviá plan d'unes amics de Perinhan, de Nissan, de Vinassan et quitament de Besièrs. Presèron totes l'entamenon prepausat pels sòcis del "talhièr de civilizacion occitana de la BES" que faguèron miranda per far entendre l'afar dels catars en Lengadòc. Lo conferencièr convidat, lo pastor Michel JAS, passionat e apassionant, donèt lo detalh del fais de faches eissits de sas recèrcas dins los documents d'epòca, e que li faguèt dire qu'una remembrança del catarisme ajudèt la començança del protestantisme en Lengadòc. Parlèt quitament del cas de Salas d'Aude e donèt d'unes patronims plan precises. Al cap d'aquel vertadièr reganhon de cultura e d'istòria, los interveneires, lo public amai los organizators tastèron un aperitiu pas tròp mechant, ont senhorejava lo "camisard", bevenda requista facha amb de vin del país, qu'ofriguèt la BES a la gent. Los escambis contunhèron gòt en man, longtemps e amb de vam.

Una capitada bèla de la BES, aquesta d'aquí!

Los del talhièr d'òc.

Le mercredi 22 avril 2015 sera une date à marquer d'une belle pierre blanche.

La conférence "Du catharisme au protestantisme en Languedoc, rupture ou prolongement ?" a connu un beau succès. Plus d'une centaine de personnes ont écouté les différents orateurs de la soirée :

Cinq personnalités ont pris la parole, face au public, avec le soutien de projections de cartes, d'images et de photographies qui ont été fort utiles pour la compréhension de leurs propos :

1. "Où et quand les cathares ont-ils commencé à prêcher leurs croyances ?" par Mme Jacqueline FERRIÉ de la BES ;

2."'Que savons-nous de leur foi et des différences qu'il y avait avec la foi catholique ?" par Mme Colette VIALELLE de la BES ;

3. "La croisade contre les albigeois et l'Inquisition' par Mme Renée ROCA de la BES ;

4. "Montsegur, Belibaste et la fin du catharisme" par M. Jean-François ROQUES de la BES ;

5. "Cathares et protestants" par M. Michel JAS, chercheur en histoire et auteur de plusieurs livres sur la question de l'hérésie cathare et du protestantisme.

Le public sallois s'est une nouvelle fois montré ponctuel et attentif. Qui osera dire maintenant que les sallois ne sont pas interessés par la culture ?

Car plus de cent personnes se sont pressées pour écouter les conférenciers. Il est vrai que parmi ce public il y avait quelques amis de Fleury, de Nissan, de Vinassan et même de Béziers. Tous ont beaucoup apprécié l'introduction remarquable faite par les membres du "talhièr de civilizacion occitana" qui sont intervenus brillamment pour rappeler la complexité de l'affaire cathare en Languedoc. Le conférencier invité, le pasteur Michel JAS, passionné et passionnant, a donné en détail le faisceau des faits issus de ses recherches dans la documentation d'époque et qui l'incline à penser qu'un souvenir tenace du catharisme à aidé à l'émergence du protestantisme en Languedoc. Il a même évoqué le cas de Salles d'Aude avec des patronymes précis. Après ce copieux partage de données culturelles et historiques, les conferenciers, le public et les organisateurs ont pu déguster un très agréable apéritif placé sous le signe du "camisard", délicieux breuvage à base de vin, qui a été offert à tous par la BES. Les discussions furent encore longues et animées.

Une bien belle réussite à mettre au crédit de la BES!

Los del talhièr d'òc.

L'affiche



Les photos




11 juin 2013

Per aquel darrièr talhièr, Felip nos parlèt de PARATGE, idèa cara al desconegut qu'escriguèt la segonda partida de La Canso. PARATGE met las fachas, valent a dire los (per) comportaments dels òmes, al dessús de las classas sociologicas ligadas al naissement. Se comprend mai perqué caliá estremar aqueles portaires de PARATGE qu'aurián pogut bravament destorbar (contestar) l'ordenament establit! Segur qu'avián, amb PARATGE, pensat los premicis de la laïcitat, e que l'an benlèu semenada, aquela idèa.

La discutida a prepaus de PARATGE, l'avèm contunhada a l'entorn d'una taula ont i aviá tot çò que caliá per se regalar. Ara lo talhièr de civilisacion occitana es acabat pel moment, pr'amor de l'estiu. Alavetz vos disèm a caduna e cadun : "al còp que ven a fin de setembre, e que se sèm pas mai siam pas mens!"

Voir la vidéo de Felip Hammel "Lou paratge, prémices de la laïcité"




2 avril 2013

Una polida còla de tamborinaires !

Felip nos espliquèt conci cal jogar al tamborin. Avèm pas fach una partida per de que Felip diguèt que aviam pas pro de plaça.
Sem fòrça a estimar que èra una pichona messorga : aviá paur de pèrdre. (per n'en saupre mai)




19 mars 2013 - Un còp èra Florian Vernet

Plan segur que Florian nos diguèt cossí fòrça paraulas del francés foguèron raubadas a l'occitan sens que va diguèron. Mas nos contèt l'istòria estraordinària de «Quaranta ans lo tetaire». Avèm begut aquò coma de mainatges. Soi segur Florian que n'as encara un capàs atal. Ane, vai, tornas quand vòles !
A l'acabada, avèm tastat la còca de la Jacmelina amb un pichon còp de vin. Èra plan bon ! Una polida junta.
Enric

Aprèp Joanda lo mes passat, avèm agut l'astre d'acolhir l'autor Florian Vernet a notre acamp d'aqueste dimars, 
que nos regalèt d'istorias, nos faguèt encara descobrir nostra lenga, nos dire quantos mots l'occitan a aportat al francimand e un fum de polidas causas.
Te mercejam força Florian ! Joan-Francés



12 févier 2013 - Avèm agut la vistalha de Joanda

Joanda es vengut nos regalar amb sas cançons, e nos a presentat "Lo pichòt diccianari del païs Occitan", que recampa sas cronicas "Adieu la planeta" a France Bleu Hérault.
Enric




18 décembre 2012 - Cantem Nadal

Deux représentantes de la chorale du club Jean Camp, à savoir Rose et Claudine, sont venues interpréter le traditionnel chant de Noël occitan :
"Cantem Nadal"
Enric